Suite à la 5ème journée professionnelle des métadonnées en bibliothèques du 4 décembre 2020, quelles sont les avancées et les projections à connaitre ?

Retour sur les dernières évolutions du catalogage.

La journée se déroulait en visioconférences, comprenant plusieurs interventions, reprises sur cette page : https://www.transition-bibliographique.fr/2021-01-22-5e-journee-professionnelle-metadonnees-en-bibliotheques-4-12-20/ 

Que retenir de cette journée ?

Les intervenants du premier temps ont présenté le principe de catalogage par entités, ce que finalise actuellement la France et qui constitue la base de la transition bibliographique. L’objectif suivant, et final, vise à ce que les catalogues des bibliothèques soient interrogés comme n’importe quelle page web.

En effet, comme indiqué dans "la transition bibliographique en questions" , les notices bibliographiques seront amenées à être remplacées par un réseau de relations entre entités, selon une structure proche de celle qui caractérise l’information sur le web.

La deuxième intervention présentait l’évolution d’UNIMarc, qui prépare le catalogage par entités : des zones supplémentaires ont été ajoutées, certaines ont été changées, des mises à jour ont été effectuées afin de donner des points d’accès aux œuvres et expressions, dont le manque pêchait particulièrement.

Ce travail est abouti : la prochaine étape concerne essentiellement les fournisseurs de SIGB afin qu’ils implémentent ces nouveaux champs dans leur logiciel.

La troisième partie explicitait le travail de remodelage des notices actuelles de la BnF pour passer à des notices aux normes AFNOR à des notices au nouveau format appelé LRM, qui seront éclatées en différentes entités. De fait, les notices seront plus petites ; par contre, elles seront plus nombreuses et cela permettra davantage d’articulations entre elles.

Ainsi, la BnF passera de 14 à 60 millions de notices par cette opération, travail qu’il est conseillé de récupérer pour bénéficier de notices au nouveau format.

Le travail de catalogueur ne change pas foncièrement : on s’appuie en premier lieu sur le document que l’on a en mains, on fait appel à des catalogues de référence, à des ressources spécialisées… ou à un autre outil, le Fichier National des Entités, qui sera mis en place dans quelques années, comme explicité dans la quatrième intervention de la matinée.

Des collègues ont testé pour vous !

3 collègues ont présenté leurs avancées concernant la transition bibliographique ; le dernier exemple reprend les questionnements auxquels vous pourriez être confrontés.

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date