L'enfant, la taupe, le renard et le cheval, par Charlie Mackesy

En découvrir plus

Ce livre illustré est une pépite de tendresse et de délicatesse, à mettre entre toutes les mains de 8 à 88 ans.

 

OPAC Détail de notice

C’est une histoire sans histoire, une rencontre improbable entre un enfant solitaire et curieux, une petite taupe gourmande et optimiste, un renard méfiant peu bavard et un cheval paisible qui cache un secret.

« Qu’est-ce que tu veux être, toi, quand tu seras grand ? »

« Gentil », dit l’enfant.

Ensemble, ils contemplent la nature et explorent le monde. Ils se posent des questions sur la vie, leurs sentiments, l’amitié et l’amour de l’autre. Et sur les gâteaux aussi.

« Souvent la personne à qui tu pardonnes le moins, c’est toi. »

Les illustrations un peu échevelées de Charlie Mackesy ont commencé à fleurir sur les réseaux sociaux, publiées au fil des discussions et réflexions de l’auteur sans autre but que partager un message de bienveillance et d’amour de soi.

Les abonnés ont afflué et bientôt Charlie s’est rendu compte que ses images et ses mots avaient trouvé un écho auprès des services de soins et de secours, qu’ils étaient utilisés à l’hôpital et même par l’armée pour traiter le stress post-traumatique.

« Quelle est la chose la plus courageuse que tu aies jamais dite ? » demanda l’enfant

« J’ai besoin d’aide », dit le cheval.

Les personnages de cet album représentent les différentes facettes d’une même personne et le dialogue qui peut s’installer en soi quand on doute, que l’on manque d’estime de soi, que l’on a peur ou que l’on se sent seul. C’est un livre qui parle de gentillesse, d’espoir, de croire en ses rêves, de résilience.

Quel que soit son âge, chacun peut y puiser ce qu’il veut dans l’ordre où il le veut, piocher une phrase, rêver devant une illustration, s’émouvoir d’une devise…

« Demander de l’aide, ce n’est pas abandonner », dit le cheval

« C’est refuser d’abandonner ».

On sort de ce livre empli d’un immense sentiment de joie, d’amour et de tendresse. On sourit, le cœur léger, rasséréné. Et on a envie d'un câlin. D'un gâteau aussi.

« La vie est difficile, mais tu es aimé »