Simone Veil raconte sa détention à Auschwitz-Birkeneau

En 2004, à l’approche  du 60e anniversaire de la libération du camp, Alain Genestar convainc Simone Veil de retourner à Auschwitz-Birkeneau où elle a été enfermée durant quelques mois, juste avant la libération. Elle décide d’y aller accompagnée par  ses petits-enfants. Ce livre est le récit de cette journée particulière. En deuxième partie du livre, Alain Genestar publie l'intégrale de la longue interview que lui a accordé Simone Veil au retour de ce voyage sur les lieux du massacre de 1 million de Juifs et 120 000 autres déportés par les nazis. Elle raconte avec simplicité les conditions de détention dans ce camp de la mort. « Là-bas, je n’ai jamais pleuré, c’était au-delà des larmes ». Son témoignage, paru initialement dans Paris Match, est bouleversant. Il fait écho à ce devoir de mémoire que nous avons tous.

Virginie, de l'équipe des Toqués du doc

Suivez les Toqués du Doc sur babelio

OPAC Détail de notice