Cataloguer, indexer et coter les livres

De son arrivée à la bibliothèque jusqu’à son emprunt par l’usager, le livre est analysé puis décrit, tant sur le plan physique qu’intellectuel. Cataloguer consiste à décrire physiquement le document. Indexer le livre c'est traduire le contenu intellectuel de ce dernier afin qu'il soit facilement repérable pour le public.

Catalogage

Le catalogage est la description physique du livre, en tant que support. Définition du catalogage

Les catégories de livres :

La 1ère étape est de déterminer la catégorie du livre. Est-ce qu’il s’agit d’une fiction ou d’un documentaire ? A quel public est-il destiné ?  Est-ce un conte ou un album ? Trouvera-t-il mieux son public parmi les romans enfants ou avec les documentaires jeunesse ? Et ce roman graphique, où le ranger ? Selon le livre que l’on a entre les mains, ce n’est pas toujours si simple. Les catégories de documents

La notice bibliographique :

La 2ème étape est de récupérer la notice bibliographique du document en vue de son intégration dans le catalogue informatisé de la bibliothèque, géré  par un SIGB (système intégré de gestion de bibliothèque).  C’est un logiciel conçu pour la gestion des bibliothèques qui permet la gestion des prêts, des usagers, d’éditer des statistiques… etc. La récupération de notices

La notice bibliographique décrit le document : titre, auteur, éditeur, date d’édition...etc. La normalisation s’est imposée dans les années 1950, pour permettre l’échange des informations bibliographiques au niveau international et pour garantir une lisibilité des notices quelle que soit la langue utilisée.

Trois sources normatives :

- ISBD : International Standard Bibliographic Description  élaborée par la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d'institutions (IFLA). La version actuelle de référence est l'ISBD consolidée publiée en 2011.

Les principales zones ISBD

-  La norme AFNOR Z44-050  concerne spécifiquement le catalogage des imprimés. 

- Le format UNIMARC  a été conçu plus spécifiquement pour l’échange de données informatisées. L’intérêt est de permettre l’échange de données entre bibliothèques (ex : Bibliothèque Municipale, Médiathèque départementale et Bibliothèque Nationale de France) mais aussi à l’échelle d’un réseau intercommunal en cas de création de catalogue commun. Le format UNIMARC

Exemple de notice :

Notice orphée

  

La grande majorité des catalogues de bibliothèques est désormais accessible sur internet, par le biais d’un OPAC Web (Online Public Access Catalog) ou d’un portail, ce qui permet au grand public de connaître le fonds des bibliothèques, sans se déplacer. Un catalogue clair et bien constitué  permet de rendre le lecteur autonome dans sa démarche de recherche.

En savoir plus : site de la Bibliothèque nationale

La notice d’exemplaire :

Elle complète la notice bibliographique. Elle permet de préciser les données locales (localisation dans la bibliothèque, public cible ou section, situation…). Elle concerne un exemplaire précis alors que la notice bibliographique est commune à tous les exemplaires du livre de la même édition.

Exemple de notice d’exemplaire :

Notice exemplaire

 

Indexation

L'indexation consiste à attribuer à un documentaire une marque distinctive renseignant son contenu et permettant de le retrouver. Il s’agit  de déterminer le sujet principal du document. Elle se traduit par l’attribution d’un symbole numérique ou nominal à partir de l’analyse du contenu du document. Zoom sur l'indexation

Elle nécessite parfois une analyse détaillée du document. Le titre peut être trompeur. Outre le titre, il peut être utile d’examiner la table des matières, de parcourir la préface ou l’introduction et éventuellement, parcourir des passages

La classification Dewey :

La classification Dewey (Classification Dewey) est la plus couramment utilisée en France pour attribuer un indice. Il sera l’un des composants de la cote du livre. Mais de plus en plus de bibliothèques utilisent une Dewey simplifiée Principes de la Dewey simplifiée . L’objectif est de réduire le nombre d’indices afin de regrouper les ouvrages traitant d’un même sujet, quel que soit le point de vue abordé. Depuis les années 2000, Les Champs libres, la Médiathèque départementale et une grande majorité des bibliothèques du département ont fait ce choix.  DeweyMDIV2015

Rameau :

Ce thésaurus permet d’attribuer des mots-clés ou vedettes-matière.On parle alors d’indexation analytique ou d’indexation alphabétique matière. Rameau est le langage d’indexation matière le plus utilisé en France. C’est un langage contrôlé, hiérarchisé et pré-coordonné. Les autorités matière indiquent les vedettes matières retenues et les formes rejetées. Les bases de Rameau

En savoir plus sur Rameau sur le site de la Bibliothèque Nationale de France

Cotation

Le document a une seule cote. La cote sera obligatoirement apposée sur le dos du livre et indiquée au niveau de la notice d’exemplaire. C’est l’adresse du livre dans la bibliothèque. La cotation consiste à se demander : quelle est la meilleure place pour ce document dans la bibliothèque ? La réponse n'est pas uniquement fonction du contenu du document, mais aussi du fonds existant et des habitudes des usagers (les lecteurs doivent s'y retrouver).

La cote :

- Sert à classer le document

- Est utile pour retrouver le document

- Permet de regrouper les documents par catégorie et par public

- Permet au public d’être autonome dans ses recherches

Le plan de classement choisi doit permettre de retrouver facilement et rapidement un document : les lecteurs eux-mêmes doivent se retrouver et pouvoir repérer rapidement les documents qui les intéressent. Un bon système de classement assigne à chaque document une place unique ; il doit être extensible ; il doit permettre de maintenir facilement l'ordre initial.

Cotation et classement à la médiathèque départementale d’Ille-et-Vilaine : Cotation et classement Médiathèque départementale

A noter : Le choix des 3 premières lettres du nom de l'auteur se fait selon des règles strictes, selon les nationalités. Selon les cas, il faudra garder ou au contraire rejeter le préfixe et en cas de nom composé, choisir l'un des deux éléments du nom : Règles catalogage auteurs

Les pôles thématiques :

Certaines médiathèques font le choix de se détacher de la Dewey (complètement ou partiellement) et d’organiser leur collections en pôles thématiques. Il s’agit dans la plupart des cas de médiathèques de grandes villes, disposant de fonds importants.

Cela consiste à organiser le classement des documentaires par grandes thématiques en tentant de coller aux habitudes des usagers et à leurs demandes.

Par exemple, un pôle « Vie quotidienne » peut regrouper la santé, la cuisine, le jardinage mais aussi le sport et les voyages… tandis qu’un pôle « Art-civilisation » regroupera des ouvrages sur l’histoire, philosophie, sciences sociales, linguistique… etc. Il est alors conseiller de mettre en place une table de correspondance entre la classification Dewey et les pôles thématiques.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.