Voilà bien un paradoxe : le roman policier est un des genres littéraires les plus lus depuis longtemps mais un des moins commentés, étudiés. Pourtant il a une histoire, éclairante, passionnante.

Heureusement, les choses sont en train de changer. Benoît Tadié est  professeur d’Etudes américaines à l’Université Rennes 2  et il se passionne pour la littérature policière américaine.

Il a écrit en 2018 Front criminel, une histoire du polar américain de 1919 à nos jours.

Dans l’entre-deux-guerres, une jeune génération choisit d’écrire en réaction au roman d’énigme d’ambiance victorienne et de pénétrer sans détours dans le réel (la société et ses difficultés). Ils vont privilégier le thème de l’affrontement plutôt que la résolution d’une énigme par un enquêteur omniscient. Ces thèmes vont être racontés d’une écriture qui abandonne souvent l’introspection (ultra-objectiviste) et dans une langue de tous les jours. Le polar était né.

A l’occasion de la sortie de son livre, Benoît Tadié a donné une conférence à l’Institut Franco-Américain de Rennes, conférence illustrée de projections de couvertures originales  de ces polars. Il raconte le succès et l’aventure éditoriale qui accompagna ces romanciers d’un nouveau genre.

Nous étions là pour filmer le tout. C’est captivant. C’est ici :  https://www.youtube.com/watch?v=BhV2AJ3OI40