Bibliothèques et EMI : enjeux et perspectives

Au cours du second semestre 2021, la Médiathèque départementale a organisé deux journées professionnelles sur le thème de l'EMI : Éducation aux Médias et à l'Information.

La première s'est déroulée à Vitré le 7 octobre, en partenariat avec le réseau Arléane de Vitré Communauté, dans le cadre du Mois du multimédia ; la seconde le 19 novembre à Fougères dans le cadre du Salon du livre jeunesse de Fougères agglomération.

L’Éducation aux Médias et à l'Information

Aujourd’hui les différents médias nous exposent continuellement aux flux d’informations du monde entier et donnent la possibilité de réagir, d’intervenir, de publier, et d’échanger sur le web. 

Faire le tri, comprendre, trouver la bonne information, s’orienter sur le web correspond à une démarche qui ne va pas de soi. En effet, les internautes et les jeunes générations nées avec ces nouveaux outils et qui les pratiquent au quotidien n’ont pas forcément le recul nécessaire pour exploiter de manière pertinente, critique et réfléchie ces nouveaux supports. Ils représentent une cible et restent vulnérables aux risques de manipulation et d’addiction. 

Si Internet représente un immense réservoir d’informations qui répond à notre désir de curiosité et de communication et l’entretient, s’il nous donne un sentiment de liberté, d’existence et de puissance, des repères sont nécessaires dans cet univers où l’on est en permanence susceptibles d’être ciblés et pistés par certains qui en connaissent les pièges bien mieux que nous. 

Dans ce contexte une éducation aux médias se justifie dès le plus jeune âge pour bénéficier des avantages de ces nouveaux outils dans ce monde numérique complexe tout en en diminuant les risques.

C'est dans ce cadre que la Médiathèque départementale a organisé deux journées pour sensibiliser les bibliothécaires et les professionnels de l'éducation à ce sujet. Voici ci-dessous de quoi il a été question.

D'autres ressources sont également disponibles sur le portail de la Médiathèque départementale :

- un livret d’applications sur le thème de l'EMI : https://mediatheque.ille-et-vilaine.fr/decouvrir/les-selections-thematiques/1289-selection-de-ressources-sur-l-emi

- un livret d’outils pour décrypter l’info : pdfValise EMI

- Expo BnF : lien pour télécharger l’expo http://expositions.bnf.fr/presse/index.htm

Au cours du second semestre 2021, la Médiathèque départementale a organisé deux journées professionnelles sur le thème de l'EMI : Éducation aux Médias et à l'Information.

La première s'est déroulée à Vitré le 7 octobre, en partenariat avec le réseau Arléane de Vitré Communauté, dans le cadre du Mois du multimédia ; la seconde le 19 novembre à Fougères dans le cadre du Salon du livre jeunesse de Fougères agglomération.

L’Éducation aux Médias et à l'Information

Aujourd’hui les différents médias nous exposent continuellement aux flux d’informations du monde entier et donnent la possibilité de réagir, d’intervenir, de publier, et d’échanger sur le web. 

Faire le tri, comprendre, trouver la bonne information, s’orienter sur le web correspond à une démarche qui ne va pas de soi. En effet, les internautes et les jeunes générations nées avec ces nouveaux outils et qui les pratiquent au quotidien n’ont pas forcément le recul nécessaire pour exploiter de manière pertinente, critique et réfléchie ces nouveaux supports. Ils représentent une cible et restent vulnérables aux risques de manipulation et d’addiction. 

Si Internet représente un immense réservoir d’informations qui répond à notre désir de curiosité et de communication et l’entretient, s’il nous donne un sentiment de liberté, d’existence et de puissance, des repères sont nécessaires dans cet univers où l’on est en permanence susceptibles d’être ciblés et pistés par certains qui en connaissent les pièges bien mieux que nous. 

Dans ce contexte une éducation aux médias se justifie dès le plus jeune âge pour bénéficier des avantages de ces nouveaux outils dans ce monde numérique complexe tout en en diminuant les risques.

C'est dans ce cadre que la Médiathèque départementale a organisé deux journées pour sensibiliser les bibliothécaires et les professionnels de l'éducation à ce sujet. Voici ci-dessous de quoi il a été question.

D'autres ressources sont également disponibles sur le portail de la Médiathèque départementale :

- un livret d’applications sur le thème de l'EMI : https://mediatheque.ille-et-vilaine.fr/decouvrir/les-selections-thematiques/1289-selection-de-ressources-sur-l-emi

- un livret d’outils pour décrypter l’info : pdfValise EMI

- Expo BnF : lien pour télécharger l’expo http://expositions.bnf.fr/presse/index.htm

Journée d'étude à Vitré

L’éducation aux médias et à l’information : construire l’esprit critique

Intervention de Philippe DENIS, membre de l’association Camp’tic et animateur numérique à la médiathèque de Lorient

Selon vous pourquoi autant de désinformations sur internet ? C’est avec cette question que Philippe DENIS, spécialiste des cultures numériques, débute son intervention. Parce que comprendre un phénomène c’est aussi en décortiquer les causes et facteurs facilitants. Société de la vitesse, économie de l’attention, biais cognitifs, place des écrans et des algorithmes dans notre vie quotidienne, etc. La désinformation n’est pas un phénomène nouveau mais la mutation numérique que vit notre société lui offre un environnement et des outils permettant son amplification. La « sphère » de la désinformation ne se réduit d’ailleurs pas à la question des fake news et peut prendre de nombreuses formes (mésinformation, réinformation, faits alternatifs, complotisme, buzz, pièges à clics, etc.)

L’objectif de l’EMI ? Construire l’esprit critique des plus jeunes, certes, mais aussi des adultes. C’est un premier biais que doit dépasser tout professionnel souhaitant développer des actions autour de l’EMI : cela concerne tous les publics. Le « cœur de cible » des théories du complot ne sont pas forcément les adolescents et les adultes et les seniors sont aussi touchés par la désinformation.

L’EMI se pense autour de notions clefs comme la citoyenneté, le développement de compétences et de connaissances et la notion d’apprentissage sur le temps long. Les bibliothécaires sont donc légitimes à s’emparer de ce sujet, et pas seulement parce que les médiathèques sont des lieux de ressources documentaires et peuvent offrir des accès internet dans leurs établissements. Ils sont en effet des médiateurs, habitués à travailler auprès d’un public divers et avec le sens du service public. Ils sont, de plus, désireux de faire de la bibliothèque un lieu de formation du citoyen tout au long de sa vie.

L’EMI concerne tous les domaines du savoir. Les approches transversales peuvent d’ailleurs être intéressantes. Il est important de ne pas adopter une posture descendante mais de questionner des pratiques. Les usagers doivent en effet repartir d’un atelier sur l’EMI avec des questions, plutôt que des réponses. Il peut donc être intéressant de partir de leurs besoins et de leurs pratiques.

Pour ce faire, Philippe DENIS, fort de son expérience d’animateur numérique, a collecté de nombreuses idées de ressources et d’actions potentielles.

Vous pouvez les retrouver en consultant son support de présentation : https://www.mindomo.com/fr/mindmap/journee-detude-leducation-aux-medias-et-a-linformation-construire-lesprit-critique-0656faad44e5cc6728214ff49de3a954

Carte mentale ressources EMI - Philippe DENISCapture d'écran de la carte mentale de Philippe Denis sur l'EMI - Philippe DENIS

 

Partenaires et idées pour construire un réseau d’acteurs

Une diversité de professionnels travaille sur cette question de l’EMI et les possibilités de partenariats sont nombreuses. Développer ces projets « en réseau » peut d’ailleurs permettre de multiplier les possibilités de partenariats en facilitant la venue d’intervenants, le partage de ressources.

Quelques exemples de partenaires potentiels présents lors de cette journée d’étude :Exemple d'intervention réalisée par les PDN 35Exemple d'intervention réalisée par les PDN (35)

  • Les Promeneurs du Net d’Ille-et-Vilaine

Les Promeneurs du Net est un projet porté par la Caisse d’Allocation Familiale d’Ille-et-Vilaine et mis en œuvre par le Centre Régional Info Jeunes Bretagne (CRIJ).

Concrètement, les PDN sont des professionnels de jeunesse qui interviennent en MJC, Espace jeunes, Service Info Jeunes, Mission Locale, etc. Leur mission : être à l’écoute des jeunes de leur territoire, mais par le biais d’une présence active sur les réseaux sociaux. En tant que producteurs de contenu, ils diffusent des informations vérifiées et gratuites. Ils assurent également des permanences, postent des sondages ou des quizz et proposent des live stream autour de thématiques qui intéressent les jeunes de leur territoire.

Les PDN réalisent également des ateliers autour du numérique, en individuel ou collectif.

Pour en savoir plus, consulter le support de présentation des Promeneurs du Net d’Ille-et-Vilaine : pdfPromeneurs du Net (35)

  • Le Club de la presse de Bretagne

Créé en 1974, le Club de la presse de Bretagne rassemble environ 300 journalistes professionnels et des communicants. Depuis 2015l’association a mené de nombreuses heures d’intervention, auprès de jeunes et d’adultes, ceci dans de nombreuses structures comme des établissements scolaires, des maisons de quartier, des médiathèques et bibliothèques ou encore des PJJ.

L’association intervient sur des formats courts, autour d’une thématique comme le fonctionnement des réseaux sociaux, par exemple ; mais également sur des projets plus longs, autour par exemple de la réalisation de reportages (sonores, vidéos, photos, écrits, etc.) ou de la conception d’un journal.

Pour en savoir plus : https://www.clubpresse-bretagne.com/

Focus sur un exemple concret d’action : les conférences « Esprit critique »

Esprit criExemple d'affiche "Esprit Critique" : les fausses sciencestique, c’est le nom des conférences organisées par deux bibliothécaires de la médiathèque Les Sources de Quéven (56) : Laurent Bernard et Damjan Petrovic. Comme son nom l’indique, l’objectif de cette action est d’inciter au développement de son esprit critique et questionner ses idées préconçues. Les conférences ont pour thème des sujets complexes et parfois sensibles comme la manipulation mentale ou les « fausses sciences ».

Des sujets qui ont pu entraîner des crispations avec certains usagers, mais également des débats « houleux » avec la hiérarchie. Il a donc fallu redoubler d’attention sur la préparation du circuit décisionnel, mais aussi du contenu avec les différents intervenants.

Ces conférences questionnent les croyances des personnes. C’est pour cela que Laurent Bernard et Damjan Petrovic évitent les sujets brûlants et encore peu documentés.

Pour en savoir plus sur la genèse d’Esprit Critique, les différents sujets traités ou encore bénéficier de suggestions de ressources, consultez le support de présentation des intervenants : pdfEsprit critique - médiathèque de Quéven

 

Journée professionnelle à Fougères

Interventions du matin

Complotisme et fake news

Pour commencer la journée, Sylvain Delouvée, Maître de conférence en psychologie sociale à l'Université de Rennes 2, explique que les Fake News ne datent pas d’aujourd’hui : on retrouve des fausses nouvelles tout au long de l’histoire (Cf : « Réflexions d’un historien sur les fausses nouvelles de la guerre », Marc Bloch, 1921). Aujourd’hui la différence réside dans le fait que la diffusion de ces fausses nouvelles est plus large et de plus grande ampleur grâce aux médias.

Rumeurs et théorie du Complot :

Sylvain Delouvée propose des définitions, tous les auteurs et chercheurs ne sont pas d’accord sur une même définition :

Les Fake News s’appuient sur une volonté manifeste. Pour qu’il y ait une fausse nouvelle, il faut qu’il y ait une intention de nuire, de manipuler ou de cacher l’information pour la diffuser.

La rumeur quant à elle nécessite 2 conditions :

  1. La nouvelle doit être perçue comme ayant une certaine importance
  2. Il faut que les données soient ambiguës pour ouvrir la voie aux interprétations

A quoi sert-elle ? C’est un mécanisme individuel et collectif qui soulage une tension émotionnelle, renforce la cohésion sociale, crée du lien au sein de son groupe, a un pouvoir explicatif.

Théorie du Complot :

Elle apparaît quand on est confronté à un évènement tragique/marquant/inattendu ; des explications naïves concurrencent les versions officielles impliquant l’intervention d’un groupe.

Michael Barkun, politologue, a déterminé 3 typologies de théorie du complot :

  • Super conspirationnisme : renvoie aux croyances considérées comme irrationnelles (ex: le surnaturel).
  • Conspirationnisme d’évènement : lié à un évènement en particulier
  • Conspirationnisme systémique : les complots deviennent dans ce cas une grille de lecture de la vérité qui entraîne un très fort degré d’adhésion

Éducation à l'image

David Groison, rédacteur en chef du magazine Phosphore et co-auteur de plusieurs ouvrages d'éducation aux médias et à l'image, est intervenu quant à lui sur cette question de l'image. Celle-ci est parfois utilisée comme preuve ; elle est souvent instrumentalisée. D'où le besoin d'une éducation à l'image et de vérifier son origine. Il faut se demander qui diffuse l'information et l'image, et développer son esprit critique.

Lors de son intervention, David Groison a notamment parlé des ressources suivantes :

  • La chaine Youtube de Phosphore, avec les vidéos "point de vue" pour apprendre à la lire les photos d'actu. Mais aussi - ce qui peut intéresser enseignants documentalistes et médiathécaires, 70 vidéos "mon métier en 2 minutes" pour aider les ados à s'orienter, et une quinzaine de vidéos en cours de diffusion autour du bac de français "mon bac de français en poche".
  • https://www.youtube.com/channel/UCSBOiO4E6VZ30cANDh9gDCQ
  • Des dossiers, reportages, décryptages tirés des magazines Bayard avec les tranches d'âge correspondantes, pour mener des projets d'EMI, en téléchargement gratuit. https://www.bayard-jeunesse.com/infos/semainedelapresse2021/
  • Le site Bayard éducation qui regroupe des ressources pour les enseignants et médiathécaires autour de la liberté d'expression, l'EMI, la conduite de débats, etc. Avec aussi une mallette pédagogique destinée aux enseignants du secondaire, pour mener des projets adaptés au programme, en une ou deux séances. Construite avec une enseignante documentaliste. https://www.bayardeducation.com
  • Les ouvrages que David Groyson a co-écrit et publié chez Actes Sud Junior. https://www.actes-sud-junior.fr/auteur.php?id=12487

Atouts et opportunités pour les bibliothèques publiques

Sylvie Bonnel, de la Bibliothèque Publique d'Information, a rappelé que les bibliothèques sont des espaces neutres et ouverts à tous, qu'elles donnent accès au savoir et à une information pluraliste et que bien souvent la posture du ou de la bibliothécaire permet d'engager un rapport de confiance avec l'usager. Pour toutes ces raisons, elles sont légitimes pour proposer aux jeunes de l'EMI. Il s'agit pour elles d'accompagner et non de prescrire.

L'un des enjeux de l'EMI est de donner des outils où chacun peut exercer son esprit critique en comprenant et utilisant les médias traditionnels, en repérant les infox, en produisant et diffusant des contenus de façon responsable.

De nombreux outils sont disponibles sur le site internet de la BPI, établissement missionné par le Ministère de la Culture depuis 2018 pour l'EMI : des fiches pratiques avec retours d'expérience, des ressources, des actualités, des appels à projets : https://pro.bpi.fr/cohesion-sociale/education-aux-medias-et-a-linformation/

Et notamment ce guide pratique à télécharger https://pro.bpi.fr/un-guide-pratique-pour-mener-des-actions-emi-en-bibliotheque/ . Outil simple et concret à destination des bibliothèques qui envisagent de mettre en place des projets d’EMI : informations utiles sur les dispositifs, les partenaires ou les types d’actions à développer selon les publics cibles mais aussi retours d’expériences des actions menées par des bibliothèques sur l’ensemble du territoire.

Pour aller plus loin, voici le support de son intervention : pdfSupportSylvieBonnel

Interventions de l'après-midi : partenaires potentiels et présentation d’actions significatives

Le CLEMI

Le CLEMI, Centre pour L’Éducation aux Médias et à l'Information, est une structure de l'éducation nationale et a pour mission d'accompagner la construction citoyenne, la formation des enseignants, la production de ressources, notamment pour accompagner la parentalité numérique. C'est Grégory Lanevère qui est venu présenter le CLEMI Bretagne : https://www.ac-rennes.fr/clemi-de-l-academie-de-rennes-122264

Lors de son intervention, Grégory Lanevère a évoqué les ateliers Webradio qui permettent un apprentissage par la pratique : https://view.genial.ly/5e8454d9260c290e397dcb07/horizontal-infographic-review-traam-201920-un-parcours-webradio-en-college

Ces ateliers ont permis que des élèves se révèlent dans la pratique ; cela leur a donné confiance pour la suite de leurs apprentissages. Créer une webradio ne demande pas beaucoup de budget (300 €) et peu d'équipement.

Lien vers la webradio de son ancien collège :

https://audioblog.arteradio.com/blog/155143/cause-toujours

Lien vers les ressources d'accompagnement à la pratique webradio :

https://view.genial.ly/5e8454d9260c290e397dcb07/horizontal-infographic-review-traam-201920-un-parcours-webradio-en-college

Un exemple de webradio à Moncontour, avec des idées de podcasts différents :

https://audioblog.arteradio.com/blog/155143/cause-toujours

Le CEMEA

Les Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active (CEMÉA) sont un mouvement d’éducation nouvelle et une association d’éducation populaire, reconnue d’utilité publique. Ils interviennent principalement dans le domaine de l’éducation, de l’animation, de la santé et de l’action sociale.

C'est Jolan Mériguet, du CEMEA Bretagne, qui est intervenu  :

- Yakamedia https://yakamedia.cemea.asso.fr/  site ressource principal des Ceméa qui redirige vers tout.

- le festival du film d'éducation : https://festivalfilmeduc.net/

Il est possible d'organiser des projets (événements, interventions, formations) à partir des films du festival, au niveau local et toute l'année.

Et aussi : Seriously : https://www.seriously.ong/

La Ligue de l'enseignement

La Ligue de l'enseignement est une association d'éducation populaire, conventionnée. Elle accompagne les acteurs éducatifs, les enseignants, les familles, les formateurs et les animateurs, les élus et agents des collectivités locales, pour que l'éducation et la formation profitent réellement à tous et toutes.

C'est Laureline Saint Léger qui a présenté l'activité de l'association et nous a parlé notamment de la question du genre et de ses représentations dans les images. Voici le support de son intervention : pdfSupportLaurelineSaintLeger

Elle nous a conseillé ce lien : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-017841/dopamine/

 

En fin de journée, un mini-forum permettait aux participants d’échanger avec les intervenants.