De nombreuses communes font appel à des bénévoles pour assurer la gestion de la bibliothèque ou renforcer les professionnels en place, dans leurs missions.
Si le bibliothécaire bénévole s'engage à ancrer son action dans le cadre des missions dévolues à la bibliothèque, la collectivité doit également lui donner les moyens d'accomplir dans les meilleures conditions cette activité.

Un bénévole en lecture publique, pourquoi ?

Selon les données du Ministère de la Culture et de la Communication basées sur une étude de 2013, il y a 55% de personnes bénévoles dans les bibliothèques, soit plus d’une personne sur deux. On dénombre même 88% de bénévoles si l’on prend en compte les effectifs totaux des points d’accès au livre. Ces chiffres peuvent paraître très élevés, cependant, ils sont le reflet de situations très différentes. On constate en effet un écart très important entre le monde rural, avec peu de professionnels, et les communes plus importantes, où les bénévoles sont largement minoritaires, et travaillent de pair avec les bibliothécaires.
Considérant que professionnalisme et volontariat ne s'opposent pas en matière de bibliothèques, mais s'appuient l'un sur l'autre, une charte du bibliothécaire volontaire proposée par la Conseil Supérieur des Bibliothèques peut être signée par les différents acteurs (Bénévole d'une part, tutelle d'autre part).

Quelques ressources pratiques autour de l'activité bénévole en bibliothèque